ACHETER EN ESPAGNE

Les Impôts en Espagne ?

Impôts à régler suite à l’achat d’un appartement en Espagne

QUELS SONT LES DIFFÉRENTS IMPÔTS EN ESPAGNE ?

Pour les impôts concernant le logement acheté, vous serez soumis à l’IBI (impuesto bienes inmobiliarios) qui est géré par les municipalités. Il sera mis en place après la transcription de l’achat auprès du « registro de la propriedad » de cette municipalité.
A noter que ces impôts locaux sont bien moins élevés qu’en France.

Quels sont les différents Frais annuels en Espagne ?

Mis à part les frais d’acquisition, vous devrez ensuite régler les postes de frais fixes suivants.

  • La taxe foncière en espagne (« Impuesto sobre Bienes Inmeubles » ou « IBI »). Cette taxe est fixée pour chaque commune individuellement.
  • Les taxes communales (« Tasas »). En fonction de la commune, il se peut que vous ayez à payer une taxe sur les ordures ménagères, les eaux usées, l’assainissement, etc. Ces frais ne s’élèvent généralement pas à plus de quelques centaines d’euros par an.
  • Le syndicat des propriétaires. Si vous achetez une maison ou un appartement dans un complexe commun, vous serez confronté au Syndicat des propriétaires dont vous ferez automatiquement partie. La cotisation annuelle à payer par les membres est calculée selon la quote-part de votre terrain ou la taille de votre appartement ou maison. Il s’agit généralement des frais d’enlèvement des ordures ménagères, de l’entretien des espaces verts communs, de l’assurance habitation, de l’assurance responsabilité civile, de l’éventuel entretien de la piscine, de l’ascenseur (des ascenseurs), etc. et des frais administratifs.
  • Les impôts sur le revenu en espagne (« Impuesto sobre la renta de las personas físicas » ou « IRPF »).

 

Laisser un commentaire